fbpx

Mes pépites d’or pour changer mes habitudes

par | 24 Juin 2020 | Livres et lectures | 0 commentaires

Comme la plupart des femmes, je sais ce que je veux, mais surtout ce qui est bon pour moi.  Mais, lorsque le moment vient de mettre en place les nouvelles habitudes qui m’apporteraient tant dans ma vie, je n’y arrive pas.  Après avoir démarré sur les chapeaux de roues, mes habitudes si salutaires se consument comme un feu de paille.  Et moi, pleine de culpabilité, je me tape sur la tête pour mon manque de persévérance, de motivation, de discipline, etc.  Je sais que je ne suis pas la seule, sûrement que tu te reconnais.  Mais grâce à un livre, j’ai compris pourquoi je n’y arrivais pas.

Ma vie en mieux

Ma vie en mieux, c’est le titre d’un des ouvrages de Gretchen Rubin, une auteure américaine reconnue entre autres pour le livre Opération bonheur. Ce livre parle d’habitudes et, lorsque je me suis décidée à l’acheter l’été dernier, j’étais rendue là : changer mes habitudes pour une vie meilleure.

Comme l’auteure l’écrit : « Environ 45 % de nos actes se répètent chaque jour : les habitudes modèlent votre existence et déterminent votre avenir. En changer, c’est changer notre vie. » Et justement, après un hiver et un printemps difficiles, j’avais justement grand besoin de reprendre les rênes de ma vie, à commencer par ceux de ma santé.

Ma première pépite d’or : les quatre dispositions innées

Ma pépite d’or de cet ouvrage a assurément été les quatre dispositions innées :  le petit soldat, le pinailleur, l’oblatif et le rebelle. Pour déterminer à quel groupe on appartient, il suffit de comprendre comment on réagit face aux attentes d’autrui et face à nos propres attentes. Je te présente un petit graphique qui résume les quatre dispositions innées.

L’oblative que je suis

Par ma lecture, j’ai découvert que je suis une oblative, moi qui ne connaissais même pas ce mot. Si je dois faire quelque chose qui m’engage envers quelqu’un, pas de trouble. Mais si c’est pour moi, ça prend le bord. C’est pour cette raison que toutes les bonnes habitudes que je prends pour moi ne résistent pas au temps. Cette prise de conscience a changé ma façon d’aborder et d’intégrer mes nouvelles habitudes, mais surtout de me sentir moins coupable ou « pas bonne » de ne pas avoir réussi mes tentatives précédentes. J’arrive à mieux me comprendre et à me connaître davantage. Ce qui me permet d’être bienveillante et consciente de certaines de mes pensées et de mes comportements.

Quelle est ta nature profonde?

Ensuite, afin de pouvoir se créer des habitudes sur mesure selon notre personnalité, il est nécessaire de prendre conscience de notre nature profonde. En voici des exemples :

  • Poule ou chouette?
  • Marathonienne, sprinteuse ou procrastineuse?
  • Accro ou allergique au magasinage?
  • Simplicité ou abondance?
  • Finaliser ou initier?
  • Rituel ou nouveauté?
  • Performance ou précaution?
  • Petites résolutions ou grandes résolutions?
  • Etc.

Moi, je suis une chouette. J’aimerais tellement ça être une poule, mais ce n’est pas moi, du moins pas depuis plus de 40 ans. Donc, si j’essaie d’implanter une habitude qui demande de me lever le matin, malgré toute ma bonne volonté, c’est perdu d’avance. Au moment même où je commence l’habitude, le feu de paille commence déjà à pointer le bout de son nez à l’horizon.

Ma deuxième pépite d’or : les stratégies pour garder le cap

Ma deuxième pépite d’or, ce sont les chapitres avec les stratégies pour nous aider à garder le cap sur nos habitudes. En voici quelques-unes :

  • L’abstinence : faire une croix, c’est parfois plus facile que de se modérer;
  • La commodité : simplifier les bonnes habitudes;
  • L’incommodité : compliquer les mauvaises habitudes;
  • Les garde-fous : un petit écart peut tout sauver;
  • La chasse aux bonnes excuses : éviter le piège de la mauvaise foi;
  • La distraction : se laisser le temps de penser à autre chose;
  • Le refus de la récompense : la ligne d’arrivée ne doit pas être une motivation;
  • Les petits plaisirs : s’accorder des douceurs pour garder le moral;
  • Le couplage : joindre le pénible (l’utile) à l’agréable.

Que faire après?

J’ai tellement été enthousiasmée par ma lecture que j’ai entrepris de la mettre en application. Et tu sais quoi? J’ai réussi pendant plusieurs mois à maintenir le rythme. As-tu envie de découvrir comment avoir de meilleures habitudes de vie au quotidien? Je t’invite à lire mon prochain article à propos de mes expériences à changer mes habitudes, ce qui a fonctionné pour moi, et les défis que j’ai rencontrés.

Groupe de soutien et d’entraide

Je viens de créer un groupe de soutien et d’entraide pour changer et implanter de nouvelles habitudes.  Viens te joindre à nous.

Pour se procurer le livre sur Amazon *

* En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives