fbpx

Pourquoi sortir d’un terrain de jeu quand on peut créer plus d’espace dans sa vie?

par | 17 Mai 2020 | Livres et lectures | 2 commentaires

Alors que je me sentais tellement submergée, pour faire changement, le titre Le bonheur de la légèreté de Sylvie Goudreau avait attiré mon regard. En lisant l’arrière du livre, les mots « voyager léger dans notre quotidien… plus de liberté, de souplesse et l’allégresse » m’avaient poussée à l’acheter. Pourtant, ce que j’ai retenu est tout autre.  

Connaissez-vous cette fameuse zone de confort de laquelle on doit sortir afin de se démarquer du lot? Celle avec laquelle on peut oser des choses nouvelles, explorer et découvrir qu’on peut aller bien plus loin qu’on pense? Celle qui nous plonge assurément dans la zone très inconfortable du changement? Celle qui nous fait peur? À la lecture de ce livre, ma façon de voir la zone de confort a radicalement changé. Wow, c’est comme si j’avais eu une révélation. Ce que l’auteure disait : « Ma zone de confort est ÉLASTIQUE… JE NE SORS JAMAIS DE MA ZONE DE CONFORT — JE L’AGRANDIS CONSTAMMENT! »

Tout est question d’élasticité

Ben oui, la zone de confort est élastique, selon le niveau d’élasticité qu’on est prêt à lui donner. Je dirais que mon pire frein à son élasticité est la peur ou plutôt mes peurs (peur de ne pas réussir, peur de ne pas être à la hauteur, peur de ce qui pourrait arriver, etc.) Quand j’écoute mes peurs, ma zone de confort garde sa forme et sa superficie. Mais à chaque fois que j’ai pris le temps de respirer et oser dire non à mes peurs, je me suis retrouvée dans une zone d’inconfort. Petit à petit, j’ai apprivoisé cette zone d’inconfort et sans m’en rendre trop compte, ma zone d’inconfort est devenue confortable. C’est ainsi que ma zone de confort a pris de l’expansion. Je vois maintenant ma zone de confort comme un terrain de jeu entouré d’un immense élastique. Plus j’ose confronter mes peurs, plus mon terrain de jeu s’agrandit.

La Vie et ses surprises

Et la Vie, tellement merveilleuse, nous envoie d’autres défis afin de nous permettre encore et encore de nous dépasser et d’agrandir notre zone de confort. 

Je pense à toutes les fois où j’ai appris ou fait quelque chose de nouveau. Parfois c’était juste difficile, mais souvent j’étais morte de trouille. Pourtant, ce sont probablement les fois où j’avais le plus peur que j’en suis ressortie le plus transformée, épanouie, et ce, d’une façon ou d’une autre, parfois même d’une façon différente que je l’aurais imaginé.

Personnellement, ce blogue va permettra de donner une belle expansion à ma zone de confort, je dirais même un agrandissement majeur. 😉 En plus de vivre de nouveaux apprentissages, je vais oser faire face à cette peur qui me prend les tripes, celle du jugement. Je n’ai aucune idée où cela va me mener, mais je sais que j’en ressortirai grandie et plus alignée avec qui je suis. J’ose surmonter mes peurs →je déploie mes ailes. Je vais être jugée, et puis après? Quand j’aurai surmonté cette peur, j’aurai fait un immense bond vers mon bien-être, un pas dans le bonheur.

Pour le moment, j’ai envie de renommer la zone de confort : la zone de bonheur. Qu’en dis-tu?

Pour se procurer le livre sur Amazon *

Pour visiter le site de l’auteure Sylvie Goudreau

* En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

2 Commentaires

  1. Jennyfer

    Vu de cette façon!!! Je vais assurément lire ce livre ! Merci Chantal😊

    Réponse
    • Chantal Hébert

      Tu m’en donneras des nouvelles.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives